Que faire en cas de rupture du ligament croisé du genou ?

Conseils pour éviter une rupture des ligaments croisés

La déchirure ou la rupture du ligament croisé du genou est tout sauf agréable. Le mieux, c’est de consulter rapidement un médecin pour éviter les complications. Le praticien commence par diagnostiquer la blessure. Il effectue aussi un test lachman afin d’évaluer la mobilité du genou. Il réalise ensuite divers examens pour avoir des précisions sur la gravité des blessures. A priori, il fait faire une échographie, une radiographie ou encore une arthroscopie.

Tout sur la rupture des ligaments croisés des genoux

La rupture des ligaments croisés est un accident qui risque d’être douloureux. Mais il peut même entraîner la rupture du LCA ainsi qu’autres lésions associées. Dans certains cas, le patient peut même faire face à des lésions ménisques. La lésion des ligaments peut être partielle ou totale. La cause de la déchirure est souvent l’extension excessive des ligaments. Elle peut être provoquée par la pratique sportive qui oblige la personne à faire des sauts : basketball, ski, rugby, saut à longueur, etc. La blessure est constatée très rapidement puisqu’elle se manifeste par une sorte de craquement. Le blessé le ressent aussitôt et il aura même très mal. Suite à cela, le genou commence à gonfler. Puis, il y a l’apparition d’hématome ou épanchement sanguin dans l’articulation. En général, ce sont surtout les femmes qui peuvent souffrir d’une rupture du ligament croisé genou.

Le traitement proposé peut varier par rapport à la gravité de la rupture du LC. Mais avant d’arriver à l’hôpital, vous devez appliquer une poche de glace sur votre genou. Il faudra également surélevée votre jambe pour limiter le gonflement. Une séance de rééducation s’impose pour entretenir vos muscles. Dans certains, il faut faire appel à un kinésithérapeute. Les médecins ont parfois recours à la chirurgie pour remettre en place le ligament. Néanmoins, cette intervention chirurgicale n’est proposée qu’en dernier recours. Et elle n’est recommandée que pour les sportifs de haut niveau et les patients jeunes.

Comment se prévenir d’une rupture d’un ligament croisé ?

Les mesures préventives sont à prioriser pour limiter la rupture du ligament croisé du genou. L’astuce, c’est de réaliser une physiothérapie. Le physiothérapeute est en mesure de vous conseiller afin que votre pratique sportive soit moins risquée. Si vous ressentez de la fatigue, il importe de laisser reposer vos articulations. Un renforcement musculaire est exigé pour prévenir les risques de déchirure de LC. En faisant de la musculation, il faut travailler tout le corps, et non une zone en particulier. Ainsi, vous assurerez une meilleure stabilité et équilibre musculaire. Si vous avez été victimes d’une rupture des ligaments croisés, il ne faut surtout pas négliger la période de convalescence. Vous ne devez pas faire d’activités sportives qu’après 6 mois si vous avez subi une opération chirurgicale.

24h/24, 7j/7